19th Ave New York, NY 95822, USA

chartes d’approche des dauphins & des baleines

Consultez

nos chartes d’approche et de nage

 
Charte d’approche des dauphins
Observation & Nage

 

La 1ere chose à faire est de se renseigner pour savoir s’il est permis ou non d’approcher et/ou de nager avec les dauphins dans le lieu où vous êtes. Et de savoir s’il y a une charte locale spécifique d’approche des mammifères marins. Le cas échéant, la suivre.

 

Charte d’approche en bateau pour observer les dauphins :
  • A 300m ou dès que des dauphins sont en vue, ralentir entre 5 et 3 nœuds
  • Approcher tout doucement et observez : leur nombre, profil (des petits ?), activité (navigation lente ou rapide, du surplace, socialisation, sauts,  sommeil, etc.), et leur trajectoire.
  • A 100m ralentir à 3 nœuds et approcher le plus silencieusement possible par le ¾ arrière des animaux, en courbe, afin de venir vous placer sur une trajectoire parallèle à la leur. Ne pas approcher à plus de 30 ou 50m. Voir schéma ci-dessous :

Quoi faire ? – On vous explique pourquoi :

  • Eteindre le sonar ou tout autre appareil de bord susceptible de générer des bruits sous-marins.
  • Combien de bateaux peuvent approcher à moins de 100m des dauphins ? Entre 0 et une dizaine de dauphins : 1 bateau, une vingtaine de dauphins : 2 bateaux max, plus de 30 dauphins : 3 bateaux max, plus de 40 dauphins, 4 bateaux, etc.
  • Ne pas faire de virage brusque, bien naviguer en courbe à vitesse réduite et constante
  • Les bateaux doivent approcher groupés et tous du même côté des dauphins (ne pas encercler les dauphins)
  • S’il y a un obstacle dans la zone (baie, récif, barrière de corail), approcher entre l’obstacle et les dauphins (pour ne pas les coincer/piéger).
  • Une fois à 30m ou 50m des dauphins, mettre le moteur au point mort (pour rester navigable, que les dauphins sachent où vous êtes, éviter de bruyant redémarrage de moteurs inutiles) et profiter du spectacle.

 

  • Ne jamais: approcher en frontal, ni par derrière, ni en angle droit direct sur les dauphins. Ne jamais couper la trajectoire des dauphins, encercler les dauphins, se mettre au milieu des dauphins. Tout ceci va déclencher stress, peur ou panique chez les dauphins, ce qui va inévitablement les faire fuir ou sonder.
  • A tout moment, si les dauphins frappent leur nageoire ou queue sur l’eau ou changent de trajectoire pour s’éloigner des bateaux ou sondent pour nager sous la surface, s’écarter et ne pas les suivre. Ces comportements indiquent clairement que vous les déranger et/ou qu’ils ne veulent pas être approchés.
  • Si d’autres bateaux attendent leur tour à 100m, profitez mais soyez bref pour que chacun puisse les voir.
  • Après, repartir en s’éloignant en courbe doucement et silencieusement jusqu’à plus de 300m.
  • Penser à ménager des périodes de quiétude aux animaux. Plus il y a de tourisme dans une zone ou de bateaux autour des dauphins, plus il faut être bref ou savoir même parfois s’abstenir si nécessaire pour éviter un dérangement trop important pour les dauphins.

 

Pourquoi ?

 

Par ce que les dauphins doivent déjà faire face à de nombreux dangers : la pêche industrielle et ses filets qui les déciment, la pollution chimique et plastique des océans qui les intoxiquent, le bruit sous-marin incessant lié à l’activité humaine qui les désorientent, les sonars de l’armée et de la recherche de pétrole qui font exploser leurs oreilles internes et les font s’échouer en masse etc.  Si nous voulons les préserver, évitons de rajouter le tourismes à cette longue liste de menaces existantes.

De plus, les dauphins qui viennent dans les zones côtières,  baies, lagons ou peu profondes et protégées pour pouvoir s’y reposer, dormir, s’occuper des petits loin et socialiser à l’abri des prédateurs. En pleine mer, ils doivent en effet rester sans cesse en alerte à cause des prédateurs.  Donc si nous ne respectons pas ces moments cruciaux pour leur bonne santé, nous mettons leur survie en danger.

 

Evidemment, ne jamais approcher le bateau trop prêt au risque de les blesser avec l’hélice du bateau. Ne pas essayer de les toucher ou de les nourrir. Idem, vous risquez de leur transmettre des maladies, et aussi de les effrayer. Un sursaut de leur part peut vous blesser et/ou les faire se blesser sur l’hélice de votre bateau.

 

 

Charte d’approche pour une mise à l’eau et nage avec les dauphins :

Cas de mise à l’eau impossible: législation locale l’interdisant, eau trouble, mer agitée, bateau(x) irrespectueux autour des dauphins, dauphins agités, nouveau-nés trop jeunes (tout blanc), dauphins en navigation à grande vitesse.

 

 

Combien de personne peuvent nager avec les dauphins en même temps ?

Il ne doit jamais y avoir plus d’humains que de dauphins à l’eau en même temps.

L’approche :

  • Partez avec un spécialiste ou une personne formée ou qualifié pour, c’est la seule manière d’être sûr que l’approche sera opportune et respectueuse.
  • Pour préparer la mise à l’eau, terminer l’approche en bateau comme suit :
    • bien repérer à nouveau leur trajectoire. Puis le bateau doit rester sur sa trajectoire parallèle à celle des dauphins en décalé sur le côté de la leur de 30 mètres, mais il doit aller se placer en avant d’au moins 50 mètres par rapport à la position des dauphins.

 

Pourquoi ?

 

Par ce que les dauphins se déplacent et qu’ils nagent beaucoup plus vite que vous. Donc si vous êtes en avant d’eux, ce sont eux qui vous rattraperont. L’inverse étant impossible.

  • Se glisser à l’eau silencieusement, nager doucement (pas de crawl, papillon ou toute autre nage bruyante, uniquement avec vos palmes les bars le long du corps ou à la brasse), bien groupés tel un banc de poissons compact, sans faire de bruit et à vitesse constante.
  • Votre approche doit être en courbe et viser à vous rapprocher d’eux pour vous placer sur une trajectoire parallèle à la leur à +-10 mètres d’eux, tout en nageant dans la même direction qu’eux. N’allez pas vers les dauphins directement sinon ils vont changer de direction.
  • Les dauphins vont donc vous rattraper rapidement vu qu’ils nagent plus vite. Et là ils seront libres de choisir de venir se rapprocher de vous plus avant s’ils le souhaitent. Voir schéma :

Si vous descendez du bateau et aller dans leur direction, vu qu’ils nagent plus vite que vous, vous ne les rencontrerez jamais.

De plus, en n’allant pas directement dans leur direction mais en formant un banc qui nage dans la même direction qu’eux à proximité, vous n’êtes pas menaçant pour eux. Aller droit sur les dauphins ou palmer derrière eux les fera fuir à coup sûr (accélérer, changer de direction ou sonder).

Enfin, laisser le choix aux dauphins de venir à vous, est à la fois respectueux et non-intrusif, et c’est surtout ce qui vous donne le plus de chance qu’ils viennent à vous J.

  • Si les dauphins s’approchent de vous, observez leur comportement et laissez les faire. Et s’ils semblent s’approcher plus avant de manière assurée, approchez-vous doucement vous aussi.
  • Ne pas approcher à moins de 3 mètres, là ce doit toujours être le dauphin qui franchit ces derniers mètres, ou non, selon son bon vouloir.

Une fois à proximité des dauphins, ne jamais : tenter de toucher les dauphins, ni vous interposer entre une mère et son petit, ni les encercler, ou vous glisser au milieu de dauphins à moins que ce soit eu qui viennent autour de vous. Ne jamais nager derrière eux en essayant de les suivre/rattraper car c’est de la pourchasse et ils vont alors vite distancer et partir.

 

Quand doit-on s’écarter ou interrompre la nage:
  • Au moindre signe de dérangement ou de menace (dauphins frappant l’eau avec ses nageoires, dauphins prenant une posture en ‘S’, dauphins ouvrant la mâchoire face à vous et/claquant des dents face à vous ), les laisser tranquille, ie, repartir doucement à la nage.
  • Au moindre ou de signe de conflit entre eux (dauphins en face à face) ou d’agitation trop grande (dauphins allant en tous sens et se fonçant dessus à pleine vitesse), s’écarter à une quinzaine –vingtaine de mètres du groupe par sécurité, observer tranquillement groupés.
  • Au moindre changement de comportement des dauphins (s’ils s’écartent mais restent – respecter cette nouvelle distance. S’ils resserrent leur groupe, s’écarter et respecter plus de distance. Enfin, s’ils partent ou sondent, partez. Ils veulent être laissés tranquilles).
  • Enfin, repartez toujours sans bruit. Remontez à bord et quitter la zone des 200m à 3 nœuds.

 

Ne jamais: nager derrière, en frontal, en angle droit sur les dauphins, ni les encercler, ni se mettre au milieu d’elles et encore moins entre une mère et son petit. Ne pas essayer de les toucher ou de les nourrir.

 

 

Enfin, nager ou non avec des dauphins qui dorment ?

 

Puisqu’il faut une règle valable partout et pour tous, alors NON, il est mieux de pas nager avec eux.

La réalité est en fait un peu plus subtile. Si l’approche en bateau est faite à vitesse minimale pour éviter tout bruit et la mise à l’eau à au moins 50 mètres, avec une approche parfaitement respectueuse du bateau comme à la nage, et que le groupe de nageur est bien compact (ou en file indienne) et nage silencieusement tout en restant à une dizaine de mètres en parallèle des dauphins, alors oui il est possible de les accompagner. Néanmoins si il y a plusieurs bateaux qui veulent s’approcher et que tous ne font pas corps ni n’appliquent pas la même approche plus précautionneuse qu’en temps normal, ensemble (en bateau ou à l’eau) dans ce cas il est sûr que cela va remettre les dauphins en éveil car ils vont devoir surveiller à la fois les différents bateaux et les différents groupes de nageurs. Voilà pourquoi mieux vaut s’en tenir à la règle qui est d’éviter.

Charte d’approche des baleines

 

Charte d’approche des baleines
Observation & Nage

 

La première chose à faire est de se renseigner pour savoir s’il est permis ou non d’approcher et/ou de nager avec les baleines dans le lieu où vous êtes. Et de savoir s’il y a une charte locale spécifique d’approche des mammifères marins. Le cas échéant, la suivre.

 

Charte d’approche en bateau :
  • A 500m ou dès qu’une baleine est aperçue, ralentir entre 5 à 3 nœuds
  • Approcher tout doucement et observez : nombre, profil (femelle avec un baleineau), activité, (navigation lente ou rapide, surplace, sauts, etc.), trajectoire.
  • A 300m ralentir à 3 nœuds et approcher le plus silencieusement possible par le ¾ arrière des animaux, en courbe, afin de venir vous placer sur une trajectoire parallèle à la leur. Voir schéma ci-dessous :

Quoi faire ? – On vous explique pourquoi :

  • Eteindre le sonar ou tout autre appareil de bord susceptible de générer des bruits sous-marins
  • Ne pas faire de virage brusque, bien naviguer en courbe à vitesse réduite et constante
  • Pas plus de 2 à 3 bateaux max peuvent approcher dans la zone de 300 à 1000m des baleines.
  • Les bateaux doivent approcher groupés et tous du même côté de la baleine ou du groupe de baleines (ne pas encercler les baleines)
  • S’il y a un obstacle dans la zone (baie, récif, barrière de corail), approcher entre l’obstacle et les baleines (pour ne pas les coincer/piéger).
  • Une fois à 100m des baleines, mettre le moteur au point mort (pour rester navigable, que les baleines sachent où vous êtes, éviter de bruyants redémarrages de moteur) et profiter du spectacle.

 

  • Ne jamais: approcher en frontal, ni par derrière ni en angle droit direct sur les baleines, couper la trajectoire des baleines, encercler les baleines, se mettre entre les baleines ou entre une mère et son petit. Cela déclencherait du stress ou de la peur chez les baleines qui les ferait inévitablement fuir ou sonder.
  • A tout moment, si les baleines frappent leurs nageoires ou leur queue sur l’eau ou qu’elles changent de trajectoire pour s’éloigner des bateaux, s’écarter et ne pas les suivre. Ces comportements indiquent clairement que vous les dérangez et/ou qu’elles ne veulent pas être approchées.
  • Si d’autres bateaux attendent leur tour à 300m, profitez mais soyez bref pour que chacun puisse les voir.
  • Après, repartir en s’éloignant en courbe doucement et silencieusement jusqu’à plus de 300m.
  • Penser à ménager des périodes de quiétude aux animaux. Plus il y a de tourisme dans une zone ou de bateaux autour des baleines, plus il faut être bref ou savoir même parfois s’abstenir si nécessaire pour éviter un dérangement trop important pour les baleines.

 

Pourquoi ?

Parce que les baleines sont à jeun pendant toute la durée de leur migration dans ces eaux chaudes, et ce jusqu’à leur retour dans les régions polaires. Cela dure de 3 à 4 mois et les baleines peuvent perdre jusqu’à 50% de leur poids et doivent parcourir de 6000 à 12 000km. Sans compter que la plupart des baleines viennent dans ces eaux chaudes pour y mettre bas. Elles doivent donc préserver leurs forces au maximum pour survivre. Quant aux baleineaux, il faut qu’ils puissent grandir et avoir suffisamment de forces afin d’assurer la migration de 3000 à 6000 km vers les pôles avec leurs mères dès l’âge de deux ou  trois mois.  Sans cela, ils périront. Vous comprendrez donc pourquoi préserver leur quiétude et leur sommeil est crucial à leur survie. Et pourquoi générer du stress, du dérangement, ou nuire à leur sommeil serait les mettre en danger.

Évidemment, ne jamais approcher le bateau trop près au risque de blesser les animaux avec l’hélice. Ni essayer de les toucher ou de les nourrir car vous risquez de leur transmettre des maladies ou de les effrayer. Un sursaut de leur part peut vous blesser et/ou les faire se blesser sur l’hélice de votre bateau.

 

Charte d’approche des baleines pour une mise à l’eau et nage :

Cas de mise à l’eau impossible : législation locale l’interdisant, eau trouble, mer agitée, bateau(x) irrespectueux autour des baleines, baleines agitées, baleineau trop jeune (gris clair / nageoire dorsale molle), baleines naviguant à vitesse rapide.

  • Même approche bateau à appliquer
  • Vous mettre à l’eau à 100m des baleines, silencieusement.
  • Combien de personnes peuvent se mettre à l’eau ? : 3 à 4 personnes max si une seule baleine ou une baleine et son baleineau. Si c’est un groupe de plusieurs baleines adulte, maximum 10 personnes.
  • Nager doucement, bien groupés tel un banc de poissons compact, sans faire de bruit et à vitesse constante, selon une approche par le ¾ arrière en courbe afin de venir vous mettre sur le côté des baleines, sur une trajectoire de nage parallèle à la leur.
  • Garder une distance de 10 à 30m entre vous et les baleines selon leur activité et leur profil (garder plus de distance s’il s’agit d’une baleine et son baleineau que s’il s’agit d’un groupe de baleines adultes par exemple. Si elles sont en effervescence, mieux vaut aussi garder plus de distance etc.). Regarder et laisser-les choisir faire ce qu’elles veulent par rapport à vous. Si elles s’approchent, tant mieux, sinon profiter du spectacle tranquillement. Dans tous les cas rester groupés.
  • Au moindre signe de dérangement (les baleines frappent l’eau avec l’une de leurs nageoires) ou de changement de comportement des baleines (elles s’écartent ou resserrent leur groupe, sondent ), s’éloigner et les laisser tranquilles.
  • Repartir ensuite à la nage doucement et silencieusement jusqu’au bateau.

 

Ne jamais: nager derrière, en frontal, en angle droit sur les baleines, ni les encercler, ni se mettre au milieu d’elles et encore moins entre une mère et son petit. Ne pas essayer de les toucher ou de les nourrir.

Avec les dauphins sauvages
 
Charte d’approche des dauphins
Observation & Nage

 

La 1ere chose à faire est de se renseigner pour savoir s’il est permis ou non d’approcher et/ou de nager avec les dauphins dans le lieu où vous êtes. Et de savoir s’il y a une charte locale spécifique d’approche des mammifères marins. Le cas échéant, la suivre.

 

Charte d’approche en bateau pour observer les dauphins :
  • A 300m ou dès que des dauphins sont en vue, ralentir entre 5 et 3 nœuds
  • Approcher tout doucement et observez : leur nombre, profil (des petits ?), activité (navigation lente ou rapide, du surplace, socialisation, sauts,  sommeil, etc.), et leur trajectoire.
  • A 100m ralentir à 3 nœuds et approcher le plus silencieusement possible par le ¾ arrière des animaux, en courbe, afin de venir vous placer sur une trajectoire parallèle à la leur. Ne pas approcher à plus de 30 ou 50m. Voir schéma ci-dessous :

Quoi faire ? – On vous explique pourquoi :

  • Eteindre le sonar ou tout autre appareil de bord susceptible de générer des bruits sous-marins.
  • Combien de bateaux peuvent approcher à moins de 100m des dauphins ? Entre 0 et une dizaine de dauphins : 1 bateau, une vingtaine de dauphins : 2 bateaux max, plus de 30 dauphins : 3 bateaux max, plus de 40 dauphins, 4 bateaux, etc.
  • Ne pas faire de virage brusque, bien naviguer en courbe à vitesse réduite et constante
  • Les bateaux doivent approcher groupés et tous du même côté des dauphins (ne pas encercler les dauphins)
  • S’il y a un obstacle dans la zone (baie, récif, barrière de corail), approcher entre l’obstacle et les dauphins (pour ne pas les coincer/piéger).
  • Une fois à 30m ou 50m des dauphins, mettre le moteur au point mort (pour rester navigable, que les dauphins sachent où vous êtes, éviter de bruyant redémarrage de moteurs inutiles) et profiter du spectacle.

 

  • Ne jamais: approcher en frontal, ni par derrière, ni en angle droit direct sur les dauphins. Ne jamais couper la trajectoire des dauphins, encercler les dauphins, se mettre au milieu des dauphins. Tout ceci va déclencher stress, peur ou panique chez les dauphins, ce qui va inévitablement les faire fuir ou sonder.
  • A tout moment, si les dauphins frappent leur nageoire ou queue sur l’eau ou changent de trajectoire pour s’éloigner des bateaux ou sondent pour nager sous la surface, s’écarter et ne pas les suivre. Ces comportements indiquent clairement que vous les déranger et/ou qu’ils ne veulent pas être approchés.
  • Si d’autres bateaux attendent leur tour à 100m, profitez mais soyez bref pour que chacun puisse les voir.
  • Après, repartir en s’éloignant en courbe doucement et silencieusement jusqu’à plus de 300m.
  • Penser à ménager des périodes de quiétude aux animaux. Plus il y a de tourisme dans une zone ou de bateaux autour des dauphins, plus il faut être bref ou savoir même parfois s’abstenir si nécessaire pour éviter un dérangement trop important pour les dauphins.

 

Pourquoi ?

 

Par ce que les dauphins doivent déjà faire face à de nombreux dangers : la pêche industrielle et ses filets qui les déciment, la pollution chimique et plastique des océans qui les intoxiquent, le bruit sous-marin incessant lié à l’activité humaine qui les désorientent, les sonars de l’armée et de la recherche de pétrole qui font exploser leurs oreilles internes et les font s’échouer en masse etc.  Si nous voulons les préserver, évitons de rajouter le tourismes à cette longue liste de menaces existantes.

De plus, les dauphins qui viennent dans les zones côtières,  baies, lagons ou peu profondes et protégées pour pouvoir s’y reposer, dormir, s’occuper des petits loin et socialiser à l’abri des prédateurs. En pleine mer, ils doivent en effet rester sans cesse en alerte à cause des prédateurs.  Donc si nous ne respectons pas ces moments cruciaux pour leur bonne santé, nous mettons leur survie en danger.

 

Evidemment, ne jamais approcher le bateau trop prêt au risque de les blesser avec l’hélice du bateau. Ne pas essayer de les toucher ou de les nourrir. Idem, vous risquez de leur transmettre des maladies, et aussi de les effrayer. Un sursaut de leur part peut vous blesser et/ou les faire se blesser sur l’hélice de votre bateau.

 

 

Charte d’approche pour une mise à l’eau et nage avec les dauphins :

Cas de mise à l’eau impossible: législation locale l’interdisant, eau trouble, mer agitée, bateau(x) irrespectueux autour des dauphins, dauphins agités, nouveau-nés trop jeunes (tout blanc), dauphins en navigation à grande vitesse.

 

 

Combien de personne peuvent nager avec les dauphins en même temps ?

Il ne doit jamais y avoir plus d’humains que de dauphins à l’eau en même temps.

L’approche :

  • Partez avec un spécialiste ou une personne formée ou qualifié pour, c’est la seule manière d’être sûr que l’approche sera opportune et respectueuse.
  • Pour préparer la mise à l’eau, terminer l’approche en bateau comme suit :
    • bien repérer à nouveau leur trajectoire. Puis le bateau doit rester sur sa trajectoire parallèle à celle des dauphins en décalé sur le côté de la leur de 30 mètres, mais il doit aller se placer en avant d’au moins 50 mètres par rapport à la position des dauphins.

 

Pourquoi ?

 

Par ce que les dauphins se déplacent et qu’ils nagent beaucoup plus vite que vous. Donc si vous êtes en avant d’eux, ce sont eux qui vous rattraperont. L’inverse étant impossible.

  • Se glisser à l’eau silencieusement, nager doucement (pas de crawl, papillon ou toute autre nage bruyante, uniquement avec vos palmes les bars le long du corps ou à la brasse), bien groupés tel un banc de poissons compact, sans faire de bruit et à vitesse constante.
  • Votre approche doit être en courbe et viser à vous rapprocher d’eux pour vous placer sur une trajectoire parallèle à la leur à +-10 mètres d’eux, tout en nageant dans la même direction qu’eux. N’allez pas vers les dauphins directement sinon ils vont changer de direction.
  • Les dauphins vont donc vous rattraper rapidement vu qu’ils nagent plus vite. Et là ils seront libres de choisir de venir se rapprocher de vous plus avant s’ils le souhaitent. Voir schéma :

Si vous descendez du bateau et aller dans leur direction, vu qu’ils nagent plus vite que vous, vous ne les rencontrerez jamais.

De plus, en n’allant pas directement dans leur direction mais en formant un banc qui nage dans la même direction qu’eux à proximité, vous n’êtes pas menaçant pour eux. Aller droit sur les dauphins ou palmer derrière eux les fera fuir à coup sûr (accélérer, changer de direction ou sonder).

Enfin, laisser le choix aux dauphins de venir à vous, est à la fois respectueux et non-intrusif, et c’est surtout ce qui vous donne le plus de chance qu’ils viennent à vous J.

  • Si les dauphins s’approchent de vous, observez leur comportement et laissez les faire. Et s’ils semblent s’approcher plus avant de manière assurée, approchez-vous doucement vous aussi.
  • Ne pas approcher à moins de 3 mètres, là ce doit toujours être le dauphin qui franchit ces derniers mètres, ou non, selon son bon vouloir.

Une fois à proximité des dauphins, ne jamais : tenter de toucher les dauphins, ni vous interposer entre une mère et son petit, ni les encercler, ou vous glisser au milieu de dauphins à moins que ce soit eu qui viennent autour de vous. Ne jamais nager derrière eux en essayant de les suivre/rattraper car c’est de la pourchasse et ils vont alors vite distancer et partir.

 

Quand doit-on s’écarter ou interrompre la nage:
  • Au moindre signe de dérangement ou de menace (dauphins frappant l’eau avec ses nageoires, dauphins prenant une posture en ‘S’, dauphins ouvrant la mâchoire face à vous et/claquant des dents face à vous ), les laisser tranquille, ie, repartir doucement à la nage.
  • Au moindre ou de signe de conflit entre eux (dauphins en face à face) ou d’agitation trop grande (dauphins allant en tous sens et se fonçant dessus à pleine vitesse), s’écarter à une quinzaine –vingtaine de mètres du groupe par sécurité, observer tranquillement groupés.
  • Au moindre changement de comportement des dauphins (s’ils s’écartent mais restent – respecter cette nouvelle distance. S’ils resserrent leur groupe, s’écarter et respecter plus de distance. Enfin, s’ils partent ou sondent, partez. Ils veulent être laissés tranquilles).
  • Enfin, repartez toujours sans bruit. Remontez à bord et quitter la zone des 200m à 3 nœuds.

 

Ne jamais: nager derrière, en frontal, en angle droit sur les dauphins, ni les encercler, ni se mettre au milieu d’elles et encore moins entre une mère et son petit. Ne pas essayer de les toucher ou de les nourrir.

 

 

Enfin, nager ou non avec des dauphins qui dorment ?

 

Puisqu’il faut une règle valable partout et pour tous, alors NON, il est mieux de pas nager avec eux.

La réalité est en fait un peu plus subtile. Si l’approche en bateau est faite à vitesse minimale pour éviter tout bruit et la mise à l’eau à au moins 50 mètres, avec une approche parfaitement respectueuse du bateau comme à la nage, et que le groupe de nageur est bien compact (ou en file indienne) et nage silencieusement tout en restant à une dizaine de mètres en parallèle des dauphins, alors oui il est possible de les accompagner. Néanmoins si il y a plusieurs bateaux qui veulent s’approcher et que tous ne font pas corps ni n’appliquent pas la même approche plus précautionneuse qu’en temps normal, ensemble (en bateau ou à l’eau) dans ce cas il est sûr que cela va remettre les dauphins en éveil car ils vont devoir surveiller à la fois les différents bateaux et les différents groupes de nageurs. Voilà pourquoi mieux vaut s’en tenir à la règle qui est d’éviter.

Avec les baleines à bosse
Charte d’approche des baleines

 

Charte d’approche des baleines
Observation & Nage

 

La première chose à faire est de se renseigner pour savoir s’il est permis ou non d’approcher et/ou de nager avec les baleines dans le lieu où vous êtes. Et de savoir s’il y a une charte locale spécifique d’approche des mammifères marins. Le cas échéant, la suivre.

 

Charte d’approche en bateau :
  • A 500m ou dès qu’une baleine est aperçue, ralentir entre 5 à 3 nœuds
  • Approcher tout doucement et observez : nombre, profil (femelle avec un baleineau), activité, (navigation lente ou rapide, surplace, sauts, etc.), trajectoire.
  • A 300m ralentir à 3 nœuds et approcher le plus silencieusement possible par le ¾ arrière des animaux, en courbe, afin de venir vous placer sur une trajectoire parallèle à la leur. Voir schéma ci-dessous :

Quoi faire ? – On vous explique pourquoi :

  • Eteindre le sonar ou tout autre appareil de bord susceptible de générer des bruits sous-marins
  • Ne pas faire de virage brusque, bien naviguer en courbe à vitesse réduite et constante
  • Pas plus de 2 à 3 bateaux max peuvent approcher dans la zone de 300 à 1000m des baleines.
  • Les bateaux doivent approcher groupés et tous du même côté de la baleine ou du groupe de baleines (ne pas encercler les baleines)
  • S’il y a un obstacle dans la zone (baie, récif, barrière de corail), approcher entre l’obstacle et les baleines (pour ne pas les coincer/piéger).
  • Une fois à 100m des baleines, mettre le moteur au point mort (pour rester navigable, que les baleines sachent où vous êtes, éviter de bruyants redémarrages de moteur) et profiter du spectacle.

 

  • Ne jamais: approcher en frontal, ni par derrière ni en angle droit direct sur les baleines, couper la trajectoire des baleines, encercler les baleines, se mettre entre les baleines ou entre une mère et son petit. Cela déclencherait du stress ou de la peur chez les baleines qui les ferait inévitablement fuir ou sonder.
  • A tout moment, si les baleines frappent leurs nageoires ou leur queue sur l’eau ou qu’elles changent de trajectoire pour s’éloigner des bateaux, s’écarter et ne pas les suivre. Ces comportements indiquent clairement que vous les dérangez et/ou qu’elles ne veulent pas être approchées.
  • Si d’autres bateaux attendent leur tour à 300m, profitez mais soyez bref pour que chacun puisse les voir.
  • Après, repartir en s’éloignant en courbe doucement et silencieusement jusqu’à plus de 300m.
  • Penser à ménager des périodes de quiétude aux animaux. Plus il y a de tourisme dans une zone ou de bateaux autour des baleines, plus il faut être bref ou savoir même parfois s’abstenir si nécessaire pour éviter un dérangement trop important pour les baleines.

 

Pourquoi ?

Parce que les baleines sont à jeun pendant toute la durée de leur migration dans ces eaux chaudes, et ce jusqu’à leur retour dans les régions polaires. Cela dure de 3 à 4 mois et les baleines peuvent perdre jusqu’à 50% de leur poids et doivent parcourir de 6000 à 12 000km. Sans compter que la plupart des baleines viennent dans ces eaux chaudes pour y mettre bas. Elles doivent donc préserver leurs forces au maximum pour survivre. Quant aux baleineaux, il faut qu’ils puissent grandir et avoir suffisamment de forces afin d’assurer la migration de 3000 à 6000 km vers les pôles avec leurs mères dès l’âge de deux ou  trois mois.  Sans cela, ils périront. Vous comprendrez donc pourquoi préserver leur quiétude et leur sommeil est crucial à leur survie. Et pourquoi générer du stress, du dérangement, ou nuire à leur sommeil serait les mettre en danger.

Évidemment, ne jamais approcher le bateau trop près au risque de blesser les animaux avec l’hélice. Ni essayer de les toucher ou de les nourrir car vous risquez de leur transmettre des maladies ou de les effrayer. Un sursaut de leur part peut vous blesser et/ou les faire se blesser sur l’hélice de votre bateau.

 

Charte d’approche des baleines pour une mise à l’eau et nage :

Cas de mise à l’eau impossible : législation locale l’interdisant, eau trouble, mer agitée, bateau(x) irrespectueux autour des baleines, baleines agitées, baleineau trop jeune (gris clair / nageoire dorsale molle), baleines naviguant à vitesse rapide.

  • Même approche bateau à appliquer
  • Vous mettre à l’eau à 100m des baleines, silencieusement.
  • Combien de personnes peuvent se mettre à l’eau ? : 3 à 4 personnes max si une seule baleine ou une baleine et son baleineau. Si c’est un groupe de plusieurs baleines adulte, maximum 10 personnes.
  • Nager doucement, bien groupés tel un banc de poissons compact, sans faire de bruit et à vitesse constante, selon une approche par le ¾ arrière en courbe afin de venir vous mettre sur le côté des baleines, sur une trajectoire de nage parallèle à la leur.
  • Garder une distance de 10 à 30m entre vous et les baleines selon leur activité et leur profil (garder plus de distance s’il s’agit d’une baleine et son baleineau que s’il s’agit d’un groupe de baleines adultes par exemple. Si elles sont en effervescence, mieux vaut aussi garder plus de distance etc.). Regarder et laisser-les choisir faire ce qu’elles veulent par rapport à vous. Si elles s’approchent, tant mieux, sinon profiter du spectacle tranquillement. Dans tous les cas rester groupés.
  • Au moindre signe de dérangement (les baleines frappent l’eau avec l’une de leurs nageoires) ou de changement de comportement des baleines (elles s’écartent ou resserrent leur groupe, sondent ), s’éloigner et les laisser tranquilles.
  • Repartir ensuite à la nage doucement et silencieusement jusqu’au bateau.

 

Ne jamais: nager derrière, en frontal, en angle droit sur les baleines, ni les encercler, ni se mettre au milieu d’elles et encore moins entre une mère et son petit. Ne pas essayer de les toucher ou de les nourrir.

Articles associés

YouTube
YouTube
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram