19th Ave New York, NY 95822, USA

EXPÉDITION MAYOTTE – BALEINES À BOSSE ET 5 ESPÈCES DE DAUPHINS

Expedition Mayotte Septembre 2017

Le lagon de Mayotte est le grand lagon de l’océan indien et, depuis janvier 2010, le premier Parc Naturel marin d’Outre-mer. Ses 1.500 km2 abritent plus de 2.300 espèces marines, 760 espèces de poissons et 300 espèces de coraux. Cinq espèces de dauphins sauvages résident autour de l’île. Et les baleines à bosse sont présentes du mois de Juillet au mois d’Octobre.

J’ai suis partie sur l’île de Mayotte en pleine saison des baleines. Mon objectif, les rencontrer et rencontrer aussi les différentes espèces de dauphins présentes. Observer aussi quantité et l’état de la biodiversité marine, des fonds, et voir comment se déroule le tourisme autour des cétacés dans ce lieu. J’espérai aussi en profiter pour découvrir les milles autres merveilles de ce lagon et de ses eaux turquoise (tortues etc.).
Pour ce faire, j’ai choisi de séjourner dans un écolodge qui est loin de tout, tout au sud de l’île. Niché dans une végétation luxuriante au bord de la plage, c’est un havre de paix et un cadre de rêve pour cette expédition !

La plage est comme je l’aime, c’est à dire quasi déserte 🙂

Admirez la beauté du lagon et de ses îlots de sable blanc. Le lagon entoure entièrement l’île à la manière d’une grande couronne turquoise sertie de corail. Quel splendeur, c’est un vrai régal pour les yeux !

Saviez-vous que Mayotte compte parmi les trois plus grands lagons fermés du monde aux côtés de celui de la Nouvelle Calédonie et de Rangiroa en Polynésie Française ? L’île est entièrement entouré d’un lagon bordé par une barrière corail ? Il n’existe d’ailleurs que très peu d’îles dans le monde qui possèdent un lagon fermé tout autour comme c’est le cas à Mayotte, de la mythique île de Bora Bora ou de l’île de Clipperton par exemple.

Entrons tout de suite dans le vif du sujet !

J’ai été bénie par la présence et le contact des Makis ( une espèce de lémuriens présente sur l’île). Ce sont d’ailleurs de grands gourmands (mieux vaut éviter de les nourrir dans leur intérêt ou sinon leur donner de petits bouts de banane ou de mangue). Saviez-vous qu’ils ont, comme nous, des empreintes digitales ? Et lorsqu’ils nous touchent de leurs petits pattes si délicates, c’est tout doux et si léger,  comme une sensation de caresse. J’étais très émue par cette rencontre à laquelle je ne m’attendais pas même si cette rencontre n’est pas désintéressée.

Les lémuriens ont bien compris que qui dit humain dit nourriture. Ils viennent donc volontiers si vous avez de la nourriture à leur offrir ou  pour la chaparder dans les habitations et restaurants.

Et s’ils vous surprennent avec de la nourriture, ils savent parfaitement vous convaincre de partager. Ils ne vous lâche plus, peuvent tenter de la prendre de force, voire même de vous mordre. Il serait donc naïf de sortir votre casse-croûte et d’espérer déjeuner tranquillement en leur présence, lol.

Comme ces petits chapardeurs n’hésitent pas à s’inviter dans les commerces et dans les maisons pour trouver des victuailles, l’ambiance humain-lémurien est donc tendue. Les humains tentent (et pas toujours pas la manière douce) de les éloigner de leurs lieux de vie et des commerces. Il faut donc éviter de s’y intéresser et/ou de leur donner quoi que ce soit en zone urbaine, à proximité des restaurants etc.

Ceci étant posé, voici quelques uns des merveilleux instants qu’ils m’ont offert de vivre en leur compagnie:

 

 

 

Directement à partir de la plage du Lodge s’étire un herbier en pente douce dont les tortues vertes essentiellement raffolent. le Lodge tâche d’ailleurs de sensibiliser ses clients (un très bon point) afin qu’ils prennent soin tant des herbiers que des tortues. C’était surréaliste. Elles étaient si nombreuses, et si paisibles .. Les voici en image:

 

Et les instants magiques dans le lagon où nous avons eu la chance d’observer de nombreuses baleines avec des baleineaux. Nos mises à l’eau en revanche ont été soit impossibles soit sans succès. Les baleines n’étaient pas disposée 🙁 et lorsqu’elles l’étaient, l’arrivée ou la présence d’un ou d’autres bateaux rendaient la tentative vaine.  En bref, ce n’est absolument pas un bon spot pour nager avec les baleines. Ainsi soit-il.

Le tourisme autour des baleines est à Mayotte uniquement tourné  vers l’observation (pas de la nage). Les personnes en charge du parc national marin local déconseille la nage et semble d’ailleurs vouloir l’interdire à terme.  Nager avec certaines espèces de dauphins est en revanche tout à fait possible.

Quoi qu’il en soit, les baleineaux étaient nombreux et ils nous ont offert le spectacle grandiose de leur apprentissage des sauts. Certains en ont enchainés plus de 10 à la suite, des sauts maladroits et souvent inaboutis.. C’était aussi émouvant qu’hilarant !

 

Et dans ce lagon foisonnant de vie, à l’intérieur ou juste à l’extérieur de la barrière de corail, vivent cinq  espèces différentes de dauphins qu’il est possible de rencontrer. Nous avons la chance de pouvoir nager avec les dauphins longs becs, assez timides ici alors qu’ils viennent facilement au contact de l’humain ailleurs (comme à Hawaï ou en mer Rouge par exemple). Mais aussi avec les dauphins tachetés, les grands dauphins, et pour la toute première fois, j’ai pu rencontrer des Péponocéphales. Autant vous dire que j’étais très émue et folle de joie !

Les longs becs

Les tâchetés qui ont fait demi-tour pour venir me saluer et m’inspecter de plus près avec leur sonar. (Monter le son pour entendre les sonars).

Les péponocéphales, ils sont de couleur foncée avec une tête en forme d’ogive et du rouge à lèvres blanc, un look extra  ! A Mayotte en tout cas, ces dauphins se montrés assez timides à l’approche du bateau et encore plus une fois que nous nous sommes mis à l’eau. Nous avons du les habituer et les rassurer vis-à-vis de notre présence dans l’eau à leurs côtés avant de réussir à leur donner envie de venir nous enfin nous voir de plus près. Alors savourez ces images :)))

Et enfin, voilà l’évènement le plus improbable de mon séjour.  Ma rencontre avec un espadon voilier d’à peu prés deux mètres de longs .. je n’en avais jamais vu auparavant, à part en photo.
J’étais avec les dauphins quand tout à coup tous se dispersent .. bizarre. Je me retrouve seule dans le grand bleu quelques instants quand apparaît cet énorme animal qui semble surgir de nulle part. Sur le coup je me suis demandée si je devais avoir peur ou non vu que les dauphins étaient partis si brusquement et à la hâte. N’en sachant rien (vu que je ne connais absolument rien de l’espadon voilier), je suis donc restée sur place, tranquille, à l’observer. Il est arrivé avec sa nageoire dorsale en forme de voile largement déployée, faisant des allers et venues devant moi comme pour bien me la montrer. Cela ressemblait à une mise en garde et une démonstration de sa puissance et sa taille mais je n’en suis pas sûre. Il  m’a ensuite longuement observé. Et après avoir satisfait sa curiosité, l’espadon a poursuivit son chemin tout en restant dans les environs. Les dauphins sont alors revenus. Wow, quels instants magiques !!! Quelques frissons au départ quand même (lol), et quel émerveillement ensuite !  Une surprise grandiose ! J’ai d’ailleurs par la suite découvert que ‘est le poisson le plus rapide du monde.  Il peut faire des points à plus de 100km/h. Quelle rencontre..

 

En conclusion, je vous dirai que le lagon de Mayotte est une merveille naturelle foisonnante d’une incroyable biodiversité. Il y a aussi des raies mantas et les requins même si je n’ai pas eu le temps ou la chance d’en rencontrer pendant ce séjour. Sans compter la barrière de corail et ses millions d’habitants colorés ..

Oui Mayotte est un encore un trésor bien préservé même si beaucoup sur place s’inquiète de son avenir. J’espère que la création d’un Parc National protégé et les les efforts déployées par ses équipes en assureront la préservation. En tout cas, pour l’instant, le peu de tourisme sur l’île est plutôt une bonne chose étant donné la fragilité des écosystèmes marins. Et si celui-ci vient à se développer, un vrai risque existe à moins qu’il ne soit bien encadré. Enfin, concernant les baleines,  je vous confirme que les observations y sont pour l’instant, authentiques (peu de monde – taille des bateaux limitées à 12 personnes etc.) et les opérateurs sont respectueux dans leurs approches des baleines.

Alors si vous rêvez de découvrir un tel petit paradis et d’y voir des baleines et des dauphins, allez-y mis faîtes attention pour qu’il puisse garder toute sa splendeur.

Articles associés

YouTube
YouTube
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram